Couv A coeurs ouverts

 

Résumé

Voilà 400 jours qu’Emily a perdu l’amour de sa vie, Matt, dans un accident de voiture.

Transgressant les règles, elle a enquêté et retrouvé l’identité de celui qui a reçu le cœur de Matt : Tom Colton.

Ce 400ième jour, elle se résout à prendre sa voiture pour « le voir », rien de plus, elle se l’est promis. Mais ils se parlent.

Et c’est comme si Tom et Emily se connaissaient depuis toujours…

 

 

📌J’ai lu, j’écris, je dis…

Compte tenu du tout petit résumé au dos de la couverture, je savais que cette fameuse histoire de “cœurs” allait aborder le thème du don d’organes. J’ai ma carte de donneur, ça ne pouvait que m’interpeller et surtout me laisser interrogative.

Pourquoi ?

Parce que … en France, la loi n’autorise pas donneurs et receveurs à se connaître et encore moins se rencontrer. Ce qui n’est pas le cas en Amérique.

C’est ainsi que toute l’histoire commence.

Pour apaiser sa peine après la mort de son petit ami Matt (qui a fait don de ses organes) Emily décide de partir à la recherche de tous les receveurs.

Tout aurait pu être simple après la rencontre des uns et des autres, seulement voilà, le cœur de Matt appartient maintenant à Tom et la jeune femme finit par en tomber amoureuse. Par différents concours de circonstances, Emily omet de dire à Tom que leur rencontre n’est pas vraiment un hasard.

Plus le temps passe et plus il est difficile de l’avouer…

C’est un livre bien écrit qui permet d’aborder plusieurs thèmes.

Pas seulement celui du don d’organes, mais aussi celui du comment réagit-on après la perte brutale d’une personne que l’on aime. Notamment quand a tout juste dix-sept, dix-huit ans.

Quelle force nous pousse un jour à remonter la pente pour vivre à nouveau et s’apercevoir que rien n’est jamais fini, tout peut recommencer.

J’ai apprécié les citations de l’auteur.

J’ai eu l’impression de partir en vacances et de retrouver par la même occasion l’insouciance des vacances l’été de mes dix-sept ans. Sans rien que je demande, il m’est venu la chanson d’Alain Bashung « Vertige de l’amour » et cela m’a fait sourire.

L’écriture de l’auteur, l’ambiance du livre, m’a fait penser par moments à la saga de Jeanine Boissard « L’esprit de famille ». Mention spéciale à la traductrice Vanessa Rubio-Barreau.

C’est un joli cadeau que m’ont fait les Editions Bayard Jeunesse et Babelio que je remercie en bis répétita. 

coeur qui bat © Chronique Nathalie  coeur qui bat ~ 16 mai 2018 ~ 22 : 03

 

Jessi Kirby

 

Jessi KIRBY

 

a grandi à Mammoth Lakes, en Californie. Elle vit actuellement en Californie centrale.

Elle est l'auteur de six romans pour jeunes adultes. Ses romans ont été primés et sont publiés dans plus de vingt pays.

 

 

 

Ce livre est sorti aux Editions BAYARD JEUNESSE

Logo Bayard Jeunesse